Une nouvelle approche?

Les progrès du Canada en matière de DLTA encouragent certains établissements et organisations à combiner leurs services et à offrir aux enfants un accès plus complet aux activités et aux sports. Cette approche favorise le développement de la littératie physique, qui est essentiel pour assurer la pratique de l'activité physique tout au long de la vie et le développement d'athlètes de classe mondiale. L'adolescence a également une incidence sur l'expérience sportive de l'enfant et doit être pris en compte de manière appropriée. 

Lorsque les organisations et les établissements combinent leurs services, cela donne aux enfants un meilleur accès aux activités et aux sports. Une exposition précoce à un sport a pour effet d'inciter les individus à adopter le sport plus tard dans la vie – que ce soit pour pratiquer des activités saines ou viser l'excellence sportive.

Chacun a besoin d'une gamme complète de capacités athlétiques afin d'atteindre les plus hauts niveaux d'excellence sportive dans les sports à spécialisation tardive. Une sur-spécialisation précoce conduit trop souvent à un manque de littératie physique et, en bout de ligne, à l'abandon rapide du sport.

L'adolescence se manifeste différemment selon les enfants. Certains atteignent la puberté et se développent tôt, tandis que d'autres se développent plus tard. Au Canada, peu de sports tiennent compte des difficultés associées au développement précoce et au développement tardif.

Chez les garçons, ceux qui se développent plus tardivement sont généralement de plus petite stature et physiquement plus faibles que leurs pairs. Ceux dont le développement est plus précoce, et qui connaissent la réussite sportive à un jeune âge, sont souvent dépassés par leurs pairs dont le développement est plus tardif. Les deux peuvent conduire à l'abandon précoce du sport.

Chez les filles, la croissance rapide de la poitrine et des hanches peut entraîner l'abandon chez celles dont le développement est précoce, alors que celles dont le développement est tardif et qui ont eu un succès rapide pendant leur prépuberté ont plus de difficultés lorsqu'elles sont plus âgées.

>> En apprendre davantage sur cette approche.